item1

Stérilisation par combustion:

Le problème est déjà très vieux - lorsque les hommes ont commencé il y a plusieurs siècles à améliorer leurs conditions de vie avec des infrastructures modernes telles que des canalisations d'égout et d'alimentation, ils ont véritablement invité les blattes à s'introduire dans leurs vies. Ils ont développé un terrain favorable pour que les petits malfaiteurs puissent joyeusement se reproduire et se propager.

Qui s'étonne alors que ces animaux provenant d'un environnement constitué d'égouts, de matières fécales et de tout genre d'ordures soient devenus les vecteurs des pires maladies qui existent, comme aucun autre animal du milieu domestique. En outre vient s'ajouter le fait que la taille compacte, la capacité de résistance sans limites et l'apparition massive des blattes leur permet de pénétrer à tout moment et sans difficultés dans l'espace de vie des humains. Les barrages, pièges et mesures constructives n'ont aucun effet. Les barrages, pièges et mesures constructives n'ont aucun effet.

Les méthodes comme écraser les blattes ou utiliser de quantités importantes de poison s'avèrent encore et toujours inefficaces, ce qui mène à la résignation complète des personnes concernées. Le fléau est considéré comme irrémédiable et il est ignoré. Les problèmes restent cependant : des maladies apparemment oubliées depuis longtemps reviennent chez les hommes. L'industrie, commerce ainsi que les ménages privés subissent des dommages économiques à cause de la nourriture consommée et contaminée par les blattes.

Certes, « Mr. Schmitt » ne peut pas faire de miracles, mais son avantage par rapport aux autres mesures est évident : grâce à la technique d'aspiration avec un tube prolongé, plus aucune blatte ne vous échappe. Que ce soit au plafond ou dans une armoire, le ramassage des blattes se fait facilement et rapidement. En peu de temps vous pouvez libérer votre environnement de l'invasion quotidienne des animaux. Mais le véritable avantage de Mr. Schmitt se trouve dans son intérieur profond : sa chambre de combustion, dans laquelle les animaux sont entièrement brûlés, ensembles avec les virus et les germes dangereux qu'ils transportent. Il en va de même pour les femelles porteuses d'oeufs, qui sinon vous feraient cadeau de centaines voire de milliers de nouvelles blattes arrivant à la rescousse.

Une température de 580 °C est nécessaire pour détruire totalement ces animaux extrêmement résistants. Les blattes sont transportées dans le four en passant par plusieurs niveaux pour être suffisamment exposées à la chaleur. Ce qui en résulte sont des résidus totalement carbonisés, comme le montre l'illustration impressionnante sur le côté droit. Un léger contact suffit pour que les résidus se désintègrent en poussière de charbon. Les germes n'ont ainsi aucune chance.

Si Mr. Schmitt est régulièrement utilisé, les blattes restantes se retireront éventuellement dans des refuges où aucun « Mr. Schmitt » ne les attend, même s'il s'agit de la maison de votre voisin.

Arab
farsi