item1

Le problème :

Elles trouvent toujours un chemin. Aucune barrière, aucun obstacle n'est suffisamment solide pour les arrêter. À travers les fentes et les fissures étroites, les plus petites cavités, les tuyaux et les canalisations, ces animaux très mobiles et coriaces pénètrent par milliards dans l'espace de vie des humains.

Les blattes font partie des espaces animales les plus anciennes sur terre : les précurseurs de ces insectes existaient déjà il y a plus de 350 millions d'années. De nombreuses espèces avec des longueurs atteignant dix centimètres se propageaient des tropiques d'Asie du Sud, sur la totalité de la planète et jusque dans les îles lointaines.

Parmi les espèces les plus connues que l'on rencontre le plus souvent dans les foyers un peu partout dans le monde, on compte la blatte orientale ou tout simplement cafard, ainsi que la blatte américaine. Ces bestioles embêtantes viennent par centaines de milliers pour empester nos habitations, nos étables et nos canalisations et y causer de gros dégâts.

Les cafards préfèrent les lieux humides et chauds avec suffisamment de nourriture. Ces omnivores abondent dans les cloaques, les poubelles, les abats et les cuisines industrielles, et transportent de grosses quantités de germes et de bactéries.

Pour nous les humains, ces omnivores représentent un danger considérable car elles sont vecteurs de maladies : le contact avec eux peut engendrer des diarrhées, la colite, l'hépatite A, la maladie du charbon, la salmonelle ou la tuberculose. De plus, leur salive et leurs excréments contiennent des résidus qui peuvent déclencher des allergies et dans certains cas même le cancer. Dans les zones rurales, les cafards sont très redoutés car ils propagent la fièvre aphteuse dans les étables.

Les tuer, les piétiner ou les asperger de poison, en général il n'existe pas beaucoup d'autres alternatives pour les personnes qui subissent le fléau des blattes. Des méthodes bien peu efficaces compte tenu de la propagation irrépressible des blattes. Et le poison n'est sûrement pas non plus sans danger pour les humains et les animaux domestiques. En outre, on observe partout dans le monde et de plus en plus souvent que les animaux sont immunisés même contre d'importantes quantités de poison. Le cafard est doté d'une énorme capacité de résistance. On a ainsi même retrouvé des animaux vivants sur l'atoll de Bikini après des essais nucléaires. Même si les invités non désirés peuvent être tués en un seul coup, les œufs présents dans le corps de la femelle survivent la plupart du temps. La prochaine génération ne se fait pas attendre longtemps.

Arab
farsi